Articles étiquetés "Image"


Retour en enfance… de l’amour. Premier poème amoureux, parmi les quelques écrits sauvés de mes carnets de jeunesse.

Lire la suite

Inspirer. Sens n°1: faire pénétrer l’air ou un gaz dans les poumons. Sens n°2: créer chez quelqu’un, en particulier chez un artiste, un état privilégié qui lui favorise la création, l’imagination, l’invention. Photo-poème doublement inspiré.

Lire la suite

Mêler écriture et dessin avec Zeinab Aghamahdi fait partie de mes expériences artistiques les plus transcendantes!

Lire la suite

Dans le style d’un bulletin météo, écrire celui d’un autre élément que le temps qu’il fait. Peupler la vie quotidienne d’autres ciels, déceler ici-bas les traces d’un empyrée.

Lire la suite

Les sourires cachent parfois des champs de ruines. Cette liste est inspirée des outils de la méditation en pleine conscience: les petits riens qui font du bien. Ce sont des graines à semer pour faire refleurir la confiance. Lancez-vous et créez votre propre liste!

Lire la suite

La surimpression, vous connaissez? Moi, j’en suis gaga! C’est grâce à elle qu’est née ma collaboration avec l’artiste Hélène Marcoz.

Lire la suite

Texte écrit en 2015 pour accompagner la série photographique « Concrete jungle » de l’artiste Hélène Marcoz. Contre-champ, car le personnage principal de l’image est absent. Vous devinerez vite de qui il s’agit!

Lire la suite

Texte écrit en 2014 pour le catalogue de la série photographique « Still alive » de l’artiste Hélène Marcoz. Entre-champ, car c’est dans les interstices du temps et de la pensée que nous partons nous promener.

Lire la suite

Exercice défoulatoire n°2: inventez un projet artistique et/ou scientifique le plus farfelu possible, puis écrivez la lettre d’accompagnement pour le dossier de demande de soutien. N’ayez pas peur d’exagérer!

Lire la suite

On se dévoile parfois infiniment plus dans la fiction que dans l’autobiographie. On s’y permet de prendre plus de risques, sans doute. Un texte tragi-comique écrit à Locarno, lieu qui m’inspire toujours.

Lire la suite

Les haïkus sont des poèmes d’origine japonaise, composés de trois vers. Je les conçois comme des caresses, des chatouilles, des malices pour regarder le monde autrement, tendrement, le temps d’un instant. Écrire des haïkus rend la poésie des petits riens quotidiens très addictive. Essayez et vous verrez!

Lire la suite

Se mettre dans la tête d’une personne pour essayer de comprendre ce que l’on ne comprend pas. Un format court inspiré par ma sœur, à l’époque où c’était une casseuse en série de crayolas!
[Note de traduction franco-helvétique: crayolas = neocolors.]

Lire la suite

Hommage à une réplique cultissime, indispensable à tous les gourmands… Un autre de mes textes écrits lors du Prix Atelier Studer Ganz 2015 et qui est évidemment le préféré de mon père. Vous allez comprendre pourquoi!

Lire la suite

Météo morose, cœur sous hypnose: embrassez de vos lèvres rouges le blanc du Léman et le rose de la vie ré-apparaît. Dans un train un matin, entre Vevey et Lausanne… ou peut-être n’importe où ailleurs.

Lire la suite

Dessine-moi… comme si tu tenais l’univers à la pointe de tes crayons.
Poème accompagné d’un dessin de ma mère, que je regarde chaque soir en me couchant et chaque matin en me levant. L’abandon serein.

Lire la suite

Quelques lignes de présentation autobiographique. Apprenons à nous connaître!

Lire la suite

Déjà, il y a le manifeste. Définition n°3 du Larousse: « Exposé théorique par lequel des écrivains, des artistes lancent un nouveau mouvement. » Je ne sais pas encore bien quel mouvement, mais bougeons en tout cas! Dansons! Dessinons! Écrivons!

Lire la suite